Dégustation Phélan Ségur

 

Château Phélan Ségur

Saint Estèphe, Bordeaux, France

 

                Fabrice Bacquey, maître de chai depuis 1990 au château Phélan Ségur est venu nous présenter cette propriété familiale, lors d’une dégustation, placée sous le thème de l’élégance, la finesse et l’équilibre. Depuis 1985, la famille Gardinier est propriétaire du domaine. Cependant, il fut fondé en 1810 par Bernard Phélan, négociant irlandais, qui réunit deux châteaux dont le Domaine de Ségur-Cabanac. Ainsi le nom de Phélan Ségur fut donné à cette propriété, l’une des plus grandes du Médoc.

                Le domaine est intimement lié à la gastronomie avec deux relais châteaux, des restaurants étoilés au guide Michelin et des restaurants nommés Taillevent à Paris et Londres, qui proposent de boire du vin au verre en y accordant un met, créé pour sublimer le breuvage choisi.

                Ce château bénéficie de l’appellation Saint Estèphe, l’une des six appellations communales du Médoc, reconnues pour leur qualité. Face à la  Gironde, ce domaine regroupe des parcelles aux caractéristiques différentes, puisqu’elles sont espacées et ne se situent pas toute à la même altitude, même si elles sont toutes proches du niveau de la mer (à 35mètres au-dessus du niveau de la mer maximum). En outre, les sols au sein d’une même appellation et d’un même domaine peuvent varier. Les vignes du château Phélan Ségur sont principalement plantées sur des graves argileuses, mais aussi sur des graves humifères et sableuses. Les 70 hectares de la propriété se composent de 58% de Cabernet Sauvignon, 39% de Merlot, 1.5% de Cabernet Franc (replantées depuis 2015, car ces vignes avaient été arrachées), et enfin 1.5% de Petit Verdot, planté pour la première fois depuis la création du domaine.

                La propriété met en avant la viticulture raisonnée, en liant traditions et innovation. 150 personnes viennent vendanger manuellement et la sélection des raisins se fait à la main. Par ailleurs, le domaine a procédé à l’ouverture d’un nouveau chai avec de petites cuves, car la sélection des raisins est de plus en plus efficace, grâce à l’acquisition d’un tri optique et de lampes infrarouges. Ainsi avec de plus petites cuves, différentes méthodes de vinification peuvent s’appliquer selon la vieillesse de la vigne et la maturité du raisin. L’élevage dure entre 14 et 18 mois pour moitié dans des barriques neuves et pour moitié dans des barriques de plus d’un an.

                La dégustation a commencé avec un premier verre du second vin de la maison, puis une verticale de cinq années du premier vin.

 

Franck Phélan, 2011

Alcool : 12.5% 

Cépage : 60% Merlot et 40% Cabernet Sauvignon 

Prix : 22€

Histoire : Nommé d’après le fils du fondateur du domaine, Franck Phélan est le second vin de la maison. Il est issu d’une sélection de vieilles vignes et de vignes de moins de dix ans. Ce vin est prêt à boire jeune. Par ailleurs, les vendanges du millésime 2011 se sont faites tôt, car un orage de grêle a touché 10% du vignoble de Saint Estèphe le 1er septembre de cette année-là. Une récolte précoce est aussi un signe positif, mettant en avant une belle maturité du fruit.

Dégustation : La robe pourpre de ce vin trahit sa jeunesse. Au nez, il est équilibré avec des arômes de fruits rouges prononcés, tels que la fraise, la framboise et la cerise. En bouche, il laisse place à une belle rondeur. Ce vin plutôt fin et sucré se déguste à merveille avec des viandes blanches ou encore des produits de la mer comme les gambas. Ses tanins sont souples car ils n’assèchent pas la bouche. Toutefois son aquosité nous rappelle son millésime.

 

 

Phélan Ségur, 2012

Alcool : 13%

Cépage : 50% Merlot, 50% Cabernet Sauvignon        

Prix : 29€

Histoire : La qualité du millésime 2012 est hétérogène du fait de sa belle maturité à la récolte mais des instabilités climatiques du début d’année. Les vendanges ayant permis de récolter beaucoup de fruits, les raisins les moins sains ont donné des vins d’une moindre qualité. Cependant, le Château Phélan Ségur avait fait en 2011 l’acquisition d’un tri optique, qui lui a permis d’éviter cette hétérogénéité et donc de maintenir une qualité constante dans ce vin, en sélectionnant uniquement les meilleurs grains.

Dégustation : La robe grenat aux reflets violacés de ce vin laisse s’exprimer des arômes toastés, grillés, fumés et torréfiés au nez. En bouche, des fruits mûrs, comme la cerise confite ou le pruneau se déclinent autour de tanins soyeux. Ce Phélan Ségur a une belle rondeur et une belle sucrosité, même s’il est plus astringent que le précédent.

 

Phélan Ségur, 2011

Alcool : 13%

Cépage : 55% Cabernet Sauvignon, 45% Merlot

Prix : 27 €

Histoire : Avec ce vin, Monsieur Bacquey en profite pour nous expliquer que les habitudes de consommation ont changé. En effet, les gens consomment les vins de plus en plus tôt, n’ayant ni la place dans des caves pour les conserver, ni l’envie de payer les prix plus élevés des vins plus vieux. Ainsi, les producteurs doivent s’adapter en changeant leurs méthodes de production. L’achat, par exemple du tri optique, comme mentionné précédemment, permet d’améliorer la qualité du breuvage et donc de favoriser sa consommation jeune.

Dégustation : Ce vin fait preuve d’une robe rubis un peu plus claire que les précédents. Son nez très torréfié laisse place en bouche, à des arômes de fraises et de cerises fraîches, avec quelques notes légèrement épicées, voire vanillées. Affichant une belle longueur en bouche, il est cependant moins rond, signe qu’il est encore trop jeune pour être bu. A conserver encore quelques années pour de belles surprises…

 

Phélan Ségur, 2010

Alcool : 14%

Cépage : 51% Cabernet Sauvignon, 49% Merlot

Prix : 48€

Histoire : Le millésime 2010 est exceptionnel, car il est puissant, riche et tannique. Les vins de cette année ont un beau potentiel de garde. Par ailleurs, le Château Phélan Ségur a une identité et un style équilibré avec une structure tannique qu’il doit maintenir peu importe la qualité du millésime. Ainsi, un travail sur la sucrosité du vin est possible, en faisant des vins plus ou moins forts en alcool, comme celui-ci qui présente 14% d’alcool, malgré son équilibre parfait. En revanche, il est plus difficile de travailler sur l’acidité d’un vin.

Dégustation : Les reflets légèrement orangés de sa robe cerise dévoilent son âge plus avancé. Ce vin est moins ouvert, même si des arômes vanillés et épicés se détachent de ce nez complexe. En bouche, il est puissant, avec des arômes de cerises, des notes végétales et une belle longueur. Ce vin a encore besoin de mûrir, d’ici quelques années il sera parfait.

 

Phélan Ségur, 2009

Alcool : 14%

Cépage : 58% Cabernet Sauvignon, 40% Merlot, 2% Cabernet Franc

Prix : 45€

Histoire : L’appellation d’origine contrôlée (AOC) St Estèphe est un gage de la qualité des vins de Phélan Ségur. D’autant plus que ceux-ci tendent à rivaliser avec les Grands Crus classés au classement de 1855, sans toutefois afficher les mêmes prix.

Dégustation : Ce vin arbore une belle robe aux reflets légèrement orangés. Son nez aux arômes de fruits évolués, comme le pruneau, contraste avec des arômes légèrement épicés, poivrés, et des notes torréfiées en bouche. On apprécie ici une belle rondeur et une sucrosité qui persistent en fin de bouche.

 

Phélan Ségur, 2003

Alcool : 13.5%

Cépage : 52% Cabernet Sauvignon, 48% Merlot

Prix : 42€

Histoire : Ce vin présent au classement exceptionnel 2003 des Crus Bourgeois est issu d’un millésime très chaud, où les vendanges se sont faites en septembre. Le château est fier de ce millésime. Il a fallu deux fois plus de temps pour récolter les grappes, qui avaient une face brûlée du fait du soleil caniculaire de cet été là. Cependant, les vendanges minutieuses et le sous-sol argileux de Saint Estèphe ont permis l’élaboration d’un vin gardant une certaine fraîcheur. En effet l’argile permet de retenir l’eau et d’hydrater la vigne.

Dégustation : La couleur soutenue de ce vin développe des reflets tuilés et une robe légèrement trouble. Des arômes de noyaux de cerise et d’épices douces détaillent un breuvage fort en goût avec une belle longueur. Sa vieillesse explique qu’il est moins tannique. 

 

 

Le saviez-vous ?

Avant de boire un vin, quelques conseils de Monsieur Bacquey peuvent vous permettre de mieux le déguster.

-  Appeler le domaine permet d’être conseillé sur le moment adéquat pour ouvrir une bouteille. Il se peut qu’il faille encore attendre un peu parfois.

-  Il vaut mieux servir un vin légèrement frais, plutôt que trop chaud, car la chaleur modifie l’équilibre et les arômes. Si le vin est trop froid, il est toujours possible de le réchauffer en le plaçant dans le creux de sa main. En outre, les vins forts en alcool sont très sensibles aux changements de température.

-  Il est plus avantageux de ne pas ouvrir trop tôt la bouteille. Mettre un vin en carafe peut parfois accélérer son ouverture. En outre, le vin continue à s’ouvrir une fois versé dans le verre.  

Pour accéder aux photos de cette dégustation cliquez-ici.