Dégustation Paul Jaboulet Aîné 2016

 

Compte-rendu de la dégustation :


L’excellence n’attend pas, et c’est donc tout naturellement que la première dégustation Dionysos débute avec une découverte des vins issus de la Maison Paul Jaboulet Ainé. Cette année, le sommelier de formation Jean-Luc Chapel, Prestige Account Manager du domaine, était le guide de cette dégustation qui s’articulait autour de la présentation de huit vins différents, quatre références de vins blancs et quatre de rouges.


En 1834, dans la petite ville de La Roche-de-Glun dans la Drôme, Antoine Jaboulet s’installe à Tain l’Hermitage pour élaborer ses vins. Son domaine s’étend alors du nord de la vallée du Rhône, là où se trouvent des parcelles d’Hermitage et de Crozes-Hermitage, et plus tard, plus au sud, avec l’acquisition de nouvelles parcelles. Ainsi, la Maison, riche de son terroir, produit des vins de qualité depuis maintenant deux siècles. Le respect des hommes, de la vigne, le tout orné d’un savoir-faire exceptionnel animé par la passion de ces vignerons permet à Paul Jaboulet Ainé de s’illustrer. 2006 marque un tournant majeur : la famille Frey acquiert le domaine. Caroline Frey prend en charge l’administration et apporte avec elle un renouveau crucial. Dès lors, une nouvelle dynamique s’enclenche. D’une part, il y a une volonté d’aller vers l’Agriculture Biologique en effectuant un travail minutieux sur la réduction des pesticides grâce à une prise de conscience quant à la fragilité du terroir. Ainsi le millésime 2016 est le premier à arborer le label Agriculture Biologique. D’autre part, il apparaît primordial de préserver la qualité de la production avant de vouloir produire d’importants volumes. Enfin, il convient de souligner qu’un processus de fermentation atypique est utilisé pour les vins blancs. En effet, 15% des vins blancs fermente dans des œufs en ciment qui permettent au vin, une fois mélangé avec les 85% restants, de disposer d’une harmonie et d’une fraîcheur inédite avec, notamment, quelques notes minérales exquises.  Aujourd’hui, la Maison Paul Jaboulet Ainé produit environ trois millions de bouteilles par an, principalement à destination du marché français. Cependant, il y a une volonté d’exporter ces vins de qualité à travers le monde dans d’autres régions comme les Etats-Unis, le Canada voire même l’Asie.


Secret de famille « Viognier » 2015
Cépage : 100% Viognier
Prix : 9,60 euros
Histoire : Ce vin est issu d’une sélection de cépages sur les premiers contreforts alpins et le littoral méditerranéen. Il s’agit de terroirs avec un fort ensoleillement contrasté par la fraîcheur de la nuit. Grâce à des moyens technologiques de pointe, les producteurs parviennent à dater avec précision le meilleur moment pour effectuer les vendanges afin de garantir une fraîcheur du vin exceptionnelle. La technique des œufs en ciment est primordiale dans le processus de fermentation de ce vin.
Dégustation : La robe est jaune clair et les reflets verts témoignent de son jeune âge. Au nez, les sensations sont à la fois agrumes et exotiques. Sur des notes florales, ce vin montre son côté flatteur et séducteur. En bouche, si le goût exotique est toujours présent, il est vite dépassé par des arômes de pêche et d’abricot à la fois très légers et frais. C’est un vin équilibré et harmonieux qui présente une bonne longueur en bouche.


Saint-Péray – Les sauvagères 2015
Cépage : 100 % Marsanne
Prix : 14,80 euros
Histoire : La fabrication de ce vin est marquée par les traditions et le savoir-faire des moines. Elle se traduit par une volonté de renouer avec ce savoir-faire ancien et d’utiliser des cépages issus de sols calcaires très pentus (d’où le nom « Les sauvagères »). Il s’agit du blanc le plus sec que propose le domaine.
Dégustation : C’est un vin blanc avec une robe jaune aux reflets verts qui, comme pour le précédent, traduisent sa jeunesse. Des odeurs florales et agrumes en émanent. Une fois en bouche, le côté aromatique domine même si l’acidité est bel et bien présente. Il est à la fois très riche et très fruité. On remarque notamment des arômes de poire et de goyave couplées à une minéralité certaine.


Crozes-Hermitage – Domaine Mule Blanche 2015
Cépage : 50% Marsanne et 50% Roussanne
Prix : 26,30 euros
Histoire : Le vignoble de Crozes-Hermitage est sans conteste le plus important en termes de superficie et représente une part majoritaire de la production de la Maison Paul Jaboulet Ainé. En effet, il s'agit d'un des vins historiques de la Maison étant donné que sa création remonte à 1834. Le nom, plutôt atypique, provient des animaux de trait qui travaillaient sur ces parcelles. La complexe exploitation des vignes nécessitait donc le travail d’une mule plus agile qu'un cheval de trait traditionnel, qui à force, a marqué ces terroirs au sol argileux et calcaire.
Dégustation : C’est un vin qui présente une robe jaune or et un disque brillant. C’est un vin puissant et complexe. Tout d’abord, il laisse échapper des arômes de fleurs blanches telle que de l’acacia, du muguet, de l’aubépine, mais aussi des sensations agrumes. C’est un vin qui, une fois en bouche, offre de la rondeur. Il dispose d’un côté délicat et laisse en bouche une impression de fraîcheur couplée à une bonne longueur.


Hermitage – Le chevalier de Sterimberg 2012
Cépage : 70% Marsanne et 30% Roussanne
Prix : 55 euros.
Histoire : En 1234, le chevalier de Sterimberg revient de la croisade des Albigeois, blessé. Il décide de s’installer dans la petite Chapelle St-Christophe, au sommet de la colline de l’Hermitage. Il produisait alors des vins avec les raisins issus des coteaux. C’est une appellation riche d’histoire qui couvre seulement 136 hectares de vignes, dont cinq appartiennent au domaine Paul Jaboulet Ainé. Cela deviendra ensuite l’emblème de la Maison.
Dégustation : La robe de ce vin, plus foncée, diffère des précédentes. Au nez, il laisse entrevoir des arômes à la fois riches et complexes. Les arômes sont agrumes, minérales, avec du silex par exemple, mais aussi florales avec des notes d’acacia. En bouche, les sensations traduisent la profondeur de ce vin. L’acidité n’est pas vraiment présente car, une fois en bouche, on ressent des arômes fruités avec des sensations de poire, de pomme, mais aussi quelques notes épicées. Il convient de souligner que
l’expression de ce vin est puissante : même après un vin rouge, on ressent encore toute sa complexité.


Côtes du Rhône - Parallèle 45, 2014
Cépage : 60% Grenache et 40% Syrah
Prix : 7,80 euros
Histoire : C’est une appellation Côtes du Rhône. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un terroir bien défini, c’est l’un des vins les plus complexes à faire. C’est un produit phare de la Maison et un vin de marque depuis 1956. Il est donc étroitement lié à l’identité de Paul Jaboulet Ainé. Il tient son nom du 45ème parallèle nord qui passe à deux kilomètres au Sud des caves de la Maison. Dans le village de Pont de l’Isère, un monument symbolise cette ligne avec une inscription « ici commence le midi ».
Dégustation : C’est un vin de bonne qualité. La robe de ce vin s’illustre par son rouge assez profond. Au nez, on ressent plusieurs arômes à la fois frais et fruités mais aussi épicés avec quelques notes de poivre. Une fois en bouche, il offre une bonne sensation de rondeur complétée par des notes de fruits rouges comme la cerise ou bien encore la framboise. C’est un vin équilibré qui propose quelques touches épicées en bouche après dégustation.  


Crozes-Hermitage – Domaine de Thalabert 2010 (Coup de cœur Dionysos)
Cépage : 100% Syrah
Prix : 33 euros.
Histoire : Le domaine de Thalabert est un des domaines les plus anciens avec des ceps plantés il y a plus de quarante ans. Il couvre une surface d’environ 45 hectares. Ce sont de beaux vignobles caractérisés par un terroir au sol argileux et calcaire. C’est un vin qui se conserve longtemps et qui s’illustre par son très bon rapport qualité/prix.
Dégustation : La robe est foncée et le nez laisse entrevoir un vin à la fois puissant, complexe et intense. En bouche, il est long et s’accompagne d’arômes fruités avec, par exemple, des fruits rouges ainsi que des sensations fleuries et parfois poivrées. Il dévoile également des arômes minéraux. C’est un vin qui se marie très bien avec de la pintade ou encore de l’agneau.


Cornas – Les grandes terrasses 2011
Cépage : 100% Syrah
Prix : 33 euros
Histoire : Ce vin doit son nom aux terrasses très abruptes soutenues par des murets et surplombant la vallée du Rhône. C’est un vin exceptionnellement tannique qui, jadis, ne pouvait se boire avant de vieillir au moins une dizaine d’années. Aujourd’hui, les nouvelles techniques d’exploitation permettent de déguster ce vin plus jeune.
Dégustation : On observe une robe pourpre. Elle connote un vin à la fois complexe et puissant. En effet, les tanins sont très prononcés une fois en bouche. Quant aux arômes, ce sont des sensations
de fruits rouges qui dominent. Cependant, il ne s’agit nullement d’un vin agressif. Au contraire, il est bien équilibré et son goût prononcé se marrie très bien avec des viandes fortes comme le gibier.


Hermitage – La petite chapelle. 2010
Cépage : 100% Syrah
Prix : 75,90 euros
Histoire : Il s’agit d’un vin mondialement connu et allant de pair avec l’image de la Maison Paul Jaboulet Ainé. Son histoire est liée à la légende du chevalier de Sterimberg mais pas seulement. Ce terroir unique est l’œuvre d’une longue histoire qui, déjà, à l’Antiquité était fameux. Le premier millésime de cette cuvée est 2001.
Dégustation : La couleur est foncée, c’est un rouge complexe et profond. Au nez, il est possible de sentir des notes fraîches de fruits rouges comme le cassis et la cerise qui le parfument de manière excellente tout en laissant quelques notes épicées. De plus, si les arômes floraux sont aussi présents, ils occupent une place cruciale sur la fin qui dévoile toute la ténacité et l’énergie de ce vin. Il s’accorde parfaitement avec de la volaille, de l’agneau ou même du magret de canard.  


Le saviez-vous ?
Aujourd’hui, la production du vin est étroitement liée à la technologie. La Maison Paul Jaboulet Ainé s’est en effet équipée d’une machine de tri armée d’un contrôleur optique qui inspecte les baies de raisins. Grâce à un système performant de scanner, les baies de mauvaise qualité sont éjectées. Ce processus assure au vin une qualité remarquable.

Pour accéder aux photos de cette dégustation, cliquez ici