Dégustation Belles Graves

 

Nous avons eu l’honneur de recevoir Xavier Piton, gérant du Château Belles-Graves dont les vins sont recensés sous l’appellation d’origine contrôlée Lalande-de-Pomerol.

En 1938, Jean Theallet acquiert le domaine s’étendant sur 11 hectares et lui donne le nom de Château Belles-Graves. Après quelques agrandissements, Xavier Piton, petit-fils de Monsieur Theallet, reprend le domaine en 1989. Aujourd’hui, la propriété occupe près de 17 hectares du vignoble bordelais.

Les vignes du Château Belles-Graves sont situées sur la rive droite de la Garonne, face à la prestigieuse maison Petrus. La richesse de l’appellation Lalande-de-Pomerol réside dans son terroir. En effet, le domaine est situé entre la Dordogne prenant sa source dans les Pyrénées et l’Isle, un affluent de la première, dont la source se situe dans le Massif central. Ces origines diverses font qu’aujourd’hui les sols bénéficient des apports distincts mais complémentaires de ces deux cours d’eau d’origines différentes. Ainsi, la richesse du sol est telle que les parcelles situées sur les côtes est, sud et ouest du château constituent un coteau argilo-graveleux, avec un sous-sol riche en oxydes de fer. Plus au nord, le sol devient argilo-limoneux mais on trouve aussi un plateau de graves avec une très large dominante de silex, comparable à celui de Pomerol.

L’encépagement du château est fait à 88% de Merlot, cépage typique du vignoble bordelais conférant au vin des arômes de fruits rouges et noirs avec une texture souple et des tannins distingués, et à 12% de Cabernet Franc, cépage donnant aux vins des tannins fins et des arômes subtils de petits fruits rouges et d’épices. Les vins produits sur le domaine sont tous composés de raisins issus de ces deux cépages dans des proportions identiques à la répartition des ceps.

Dans le Bordelais, les sols des appellations voisines ont très souvent des compositions identiques. Ceci est dû au fait que le découpage du territoire pour délimiter les appellations n’a pas été fait en fonction de la géologie des sols car trop identiques pour être départagées mais par rapport à la géographie. Ce découpage dit communal fait que des appellations voisines peuvent produire des vins parfois très similaires.

Pour cette dégustation, Xavier Piton nous offre le privilège de déguster 6 références différentes. Tout d’abord, nous apprécierons le second vin de la maison, Les Terrasses de Belles-Graves, avant de passer à une dégustation verticale à l’ordre assez original. En effet, la succession des bouteilles ne se fera pas dans l’ordre chronologique mais selon une logique aromatique et gustative si bien que nous dégusterons les Château Belles-Graves dans l’ordre suivant : 2012, 2007, 2011, 2008, 2010.

 

Les Terrasses de Belles-Graves, 2010

Cépages : 88% Merlot, 12% Cabernet Franc

Prix : 12€

Histoire : Ce second vin est issu des jeunes vignes destinées par la suite à donner des raisins à la hauteur du Château Belles-Graves. Comme on l’a dit, les ceps sont encore jeunes et les raisins ne possèdent pas une grande richesse aromatique. C’est pourquoi les viticulteurs préfèrent travailler ce vin dans l’objectif de privilégier la fraîcheur du fruit à une réelle approche aromatique. Le vin est élevé en cuve et peut être dégusté dès maintenant.

Dégustation : La robe de ce Terrasses de Belles-Graves est assez intense et de couleur rubis. Le nez est fruité mais peu expressif. En bouche, il offre des arômes de petits fruits rouges croquants et gourmands. Discrètement charpenté, ce vin tout en rondeur nous laisse toutefois sur une finale assez courte. Il se dégustera parfaitement avec des grillades.

 

Château Belles-Graves, 2012

Cépages : 88% Merlot, 12% Cabernet Franc

Prix : 17,50€

Histoire : Le vin a été mis en bouteille il y a à peine plus d’un an. Il ne faut pas hésiter à lui laisser encore 6-7 années pour que celui-ci développe davantage tous ses arômes et se caractérise.

Dégustation : Ce vin nous laisse apprécier une robe assez dense, presque pourpre, témoignage de sa jeunesse. Son nez est frais et en bouche on perçoit des arômes d’épices et de petits fruits noirs comme le cassis. On retrouve des tanins peu présents, signe là encore de sa jeunesse. Cette délicatesse se mariera parfaitement à du veau. Comme pour le vin suivant, il n’est pas recommandé de les déguster avec des plats en sauce car celle-ci masquerait les arômes de ce Château Belles-Graves 2012.

 

Château Belles-Graves, 2007 coup de cœur Dionysos

Cépages : 88% Merlot, 12% Cabernet Franc

Prix : 18€

Histoire : Les conditions climatiques des millésimes 2007 et 2012 étaient relativement proches. Un hiver doux suivi d’un printemps exécrable marqué par les pluies et l’humidité ne favorisa pas l’élaboration d’un millésime d’anthologie. Ce vin est certes à son optimum, mais peut se garder encore 5 à 6 ans.

Dégustation : Ce vin offre des senteurs complexes de fruits rouges et d’épices. En bouche, on profite d’un nectar léger et peu tannique pour souligner des arômes de fruits rouges confits. Son goût assez marqué montre la véritable identité de ce vin arrivé à maturité. On l’appréciera à sa juste valeur avec un bon canard confit par exemple.

 

Château Belles-Graves, 2011

Cépages : 88% Merlot, 12% Cabernet Franc

Prix : 17,50€

Histoire : Les conditions climatiques, le mauvais ensoleillement et de nombreuses averses ont rendu cette année 2011 difficile pour les vignes. Comme ces dernières se sont senties agressées, elles ont développé des artifices afin de se protéger des attaques extérieures. Ceci se traduit par une augmentation de l’épaisseur de la peau des raisins, ce qui donne des vins aux tanins plus nerveux que de coutume.

Dégustation : La robe de ce Château Belles-Graves 2011 est d’un beau rouge grenat. Son nez est plutôt frais mais en bouche la fraîcheur a cédé face à la puissance de ce vin. L’attaque est délicate, avec une structure affirmée mais subtile, et une belle palette aromatique de clou de girofle, d’épices, de minéralité et de fruits frais. Une jolie longueur portée par une structure assez soyeuse associée à une finale puissante permet de déguster ce vin dès aujourd’hui. Des plats assez riches pour équilibrer avec la puissance des tanins seront les mieux choisis.

 

Château Belles-Graves, 2008

Cépages : 88% Merlot, 12% Cabernet Franc

Prix : 18€

Histoire : Comme pour les millésimes 2007 et 2011, ce Château Belles-Graves 2008 est gustativement assez proche du précédent. Les tanins se sont adoucis avec le temps et d’ici 3 ans le vin sera à son apogée.

Dégustation : La robe est plutôt soutenue avec des reflets d’évolution. Le nez expressif marie les fruits mûrs à des notes de cacao. En bouche, on déguste un vin au registre complexe avec quelques arômes de sous-bois, de fruits noirs très mûrs et d’épices douces. Assez proche du vin précédent, on gagne néanmoins en longueur et en persistance aromatique. Il s’associera très bien avec du fromage ou encore de la viande rouge persillée.

 

Château Belles-Graves, 2010

Cépages : 88% Merlot, 12% Cabernet Franc

Prix : 19€

Histoire : Le soleil comme la pluie n’ont pas fait d’excès en cette année 2010 et c’est bien pour cela qu’elle est réputée comme étant l’une des meilleures de la dernière décennie. On peut encore attendre 2-3 ans pour qu’il arrive à maturité mais c’est un vin de garde que l’on peut conserver jusqu’en 2025.

Dégustation : La robe est d’une belle couleur rubis. Le nez se montre profond avec des notes de fruits rouges et de mûres ainsi qu’un arrière-plan boisé discret. En bouche, ce vin propose une belle attaque, fraîche, charnue et fruitée. La finale est plus ferme mais demeure très équilibrée avec une jolie présence de fruits. Un millésime déjà très agréable pour son jeune âge. A déguster tout de suite avec un canard à l’orange ou bien attendre quelques années encore pour l’accompagner de gibiers en sauce.

 

Le saviez-vous ?

Jacques-Yves COUSTEAU mieux connu sous le nom de « Commandant COUSTEAU » est né le 11 juin 1910 à Saint André de Cubzac (soit à environ 20km du domaine). Celui-ci était le cousin du grand-père de Xavier PITON. A l’occasion du centenaire de la naissance du célèbre océanographe, le 11 juin 2010 fut lancée une gamme spéciale en son honneur. En effet, lorsqu’il naviguait, il emportait à bord de la Calypso de nombreuses bouteilles de Château Belles-Graves, tant pour le réconfort de l’équipage que pour le plaisir de ses hôtes prestigieux. En hommage au grand homme, Xavier Piton créé cette bouteille baptisée du nom du désormais mythique bateau à bord duquel il a parcouru les mers du globe : la cuvée « CALYPSO ».


Pour accéder aux photos de cette dégustation cliquez-ici.